R.E.S. Publica

Et si le tryptique brandi à la Révolution française devenait soudain obsolète, inopérant?

Et s’il fallait passer des chandelles qui éclairaient les Lumières aux LED du 21ème siècle pour mieux mutualiser les énergies?

 

Liberté, Egalité, Fraternité, …dépassé? soudain inadapté?

La liberté encadrée par des lois masque depuis trop longtemps la Responsabilité qu’elle impose.

Notre société de droits enseigne-t-elle à tous les devoirs qu’elle sous-tend? Exerce-t-elle ses enfants et ceux qui prétendent l’habiter à prendre des responsabilités sociétales?

 

L’Egalité tout juste conçue pour les Mathématiciens n’est finalement qu’une chimère héritée des aspirations sociales du 18ème Siècle. Une chimère pour ne pas aller jusqu’à l’Equité, cette équité qui gêne quand elle risque de survenir…

La fraternité, elle, n’est elle pas le sentiment le plus mal partagé depuis « Caïn & Abel »?

Parfaite hypocrisie la plupart du temps, réalité familiale parfois, la fraternité survit elle souvent au partage de l’héritage, du gâteau qui s’amenuise..? Pas souvent… Alors, vive la Solidarité?

 

La mondialisation et les anachronismes qu’elle met à jour rendent nécessaire la poursuite d’une nouvelle utopie. Une utopie qui ne renie pas les principes pour lesquels tant d’êtres humains se sont battus, parfois à mort. Une utopie qui respecte les différences tout en recherchant l’harmonie et la fin réelle de l’esclavage.

Responsabilité, Equité, Solidarité… RES, la cause commune, la chose publique, l’objectif partagé.

De toute évidence, la Société française cherche un souffle nouveau pour donner vie aux aspirations de tous ceux que l’hexagone héberge, accueille et devra intégrer.

En 2016, ce n’est pas le logiciel politique qu’il faut changer, ce sont de nouvelles aspirations qu’il faut fixer pour inventer une autre manière de « faire de la politique ».

L’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 fut âprement discuté par les représentants de la Nation. A l’époque déjà, Responsabilité, Equité et Solidarité furent pressentis comme catalyseurs de l’unité nationale, pour que la France continue d’exister.

La mondialisation de la vie nous engage sur ce chemin…! Alors, on y va?

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *